OKS LogoOKS Spezialschmierstoffe GmbH


Tribologie

 
 
Choisir un mot clé
Recherche
 
Tools:
  • Imprimer

Glossaire

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
A

Additif

Substance ajoutée aux matières lubrifiantes, aux produits de protection contre la corrosion et produits de maintenance pour obtenir des caractéristiques de produit déterminées
B

Banc d'essai FZG

Le banc d'essai FZG permet d'étudier en particulier les propriétés des huiles et des graisses lubrifiantes pour les engrenages sous carter. L'usure est déterminée à chaque niveau de charge pour atteindre une valeur de résultat appelée "Indice de charge de grippage". La méthode d'essai est décrite dans la norme DIN 51 354.

Biodégradable

Décomposition de matières par des microorganismes

Broutage (Stick Slip)

Apparaît en cas d'effet de séparation insuffisant du lubrifiant parce que le frottement au démarrage est plus élevé que le frottement de glissement.
C

C

Selon DIN 51517, partie 1: désignation pour la possibilité d'utilisation comme huile de lubrification

CL

Selon DIN 51517, partie 2: désignation pour la possibilité d'utilisation en tant qu'huile de circulation (= huile C + additifs de protection contre la corrosion)

Classification NSF

Les lubrifiants qui sont élaborés en conformité avec la liste positive reconnue dans le monde entier pour composants de la Food and Drug Administration (FDA) américaine sont publiés sous un numéro d'homologation NSF après contrôle par la National Sanitation Foundation. Ce faisant, la classification NSF H1 concerne les lubrifiants qui peuvent être utilisés lorsqu'un contact avec des aliments ne peut pas être techniquement exclu. La classification H2 reprend les lubrifiants qui peuvent être utilisés si le contact avec des aliments est techniquement exclu.

CLP

Selon DIN 51517, partie 3: désignation pour la possibilité d'utilisation en tant qu'huile industrielle pour engrenage (= huile CL + additifs EP)

Coefficient de frottement µ

Coefficient de frottement ou valeur de frottement

Consistance

Pour les graisses lubrifiantes, la consistance est la grandeur caractéristique pour la fermeté. Selon la norme DIN2137, elle est mesurée par la profondeur de pénétration d'un cône normalisé. La classification suivant NLGI (DIN51818) va de très tendre (classe 000) à très consistant (classe 6). Les graisses lubrifiantes standard correspondent le plus souvent à la classe NLGI 2.

Corrosion

Réaction d'un métal avec son environnement entraînant une modification ou dégradation des composants d'une machine ou de ses fonctions

Corrosion de contact

Corrosion apparaissant au niveau de zones d'ajustement soumises à des vibrations avec microfrictions.Formation immédiate de rouille aux particules d'abrasion de l'acier.

Couple de décollage

le rapport couple de desserrage / couple de serrage est défini pour les pâtes de vissage haute température pour des vis M10 ou M12, matériau A2 -70, serrées avec 40 Nm ou 70 Nm et soumises pendant 100 heures à des températures comprises entre +200°C et +650°C.
D

DIN 51502

Le but de cette norme est l'identification homogène de lubrifiants standard via un système de lettres d'identification et de symboles graphiques simples. L'identification concerne notamment le type de lubrifiant, la viscosité, la consistance ainsi que la température d'utilisation. Les lubrifiants spéciaux ne peuvent cependant être que partiellement caractérisés par la norme DIN 51502.

DVGW

Deutscher Verein des Gas- und Wasserfaches
E

Epaisseur de couche

A une influence décisive sur la durée de la protection contre la corrosion. Selon la nature de la couche protectrice, diverses méthodes de mesure sont utilisées définissant ainsi l'épaisseur de couche en μm.
F

FDA

"Food and Drug Administration": organisme américain compétent pour les produits alimentaires et pharmaceutiques

Frottement de filetage

Le frottement de filetage est déterminé à l'aide d'un banc d'essai pour vis. Selon la norme DIN 946, on obtient le coefficient de frottement μ d'un assemblage vissé en serrant la vis et l'écrou. Il convient d'indiquer la dimension du filetage, le matériau et le type de surface.

Frottement mixte

Etat de lubrification dans lequel coexistent le frottement de corps solides et une lubrification hydrodynamique
G

Graisse complexe

Possède des épaississants formulés à partir de savons métalliques avec différents acides lui conférant un point de goutte plus élevé par rapport à une graisse formulée à partir d'un savon simple.

Grippage

Les grippages apparaissent lorsque le film de lubrifiant est interrompu sous l'effet d'une trop forte sollicitation provoquant un effet de soudure par friction des crêtes de rugosité.
H

H

Selon DIN 51524, partie 1: désignation pour la possibilité d'utilisation comme huile hydraulique

HL

DIN 51524, partie 2: désignation pour la possibilité d'utilisation en tant qu'huile hydraulique standard (= huile H + additifs de protection contre la corrosion)

Huile blanche

Huile minérale paraffinique, fortement raffinée afin d'éliminer les constituants instables.

Huile de base

Liquide de support pour les pâtes, graisses, huiles

Huiles à la silicone

Sont obtenues par des procédés de synthèse. Elles possèdent une bonne tenue de la viscosité en température, sont résistantes aux températures basses et élevées et au vieillissement. Excellentes propriétés de séparation. Pouvoir lubrifiant exceptionnel pour les matières plastiques et élastomères. Les désignations telles que polydiméthyle siloxane ou polyphényle siloxane indiquent le type de groupe moléculaire.

Huiles synthétiques

A Contrairement aux huiles naturelles - huiles minérales, huiles végétales et animales - elles sont obtenues par des procédés chimiques. Les avantages recherchés sont leur faible propension à la cokéfaction, un point de congélation bas, une bonne résistance aux produits chimiques et le plus souvent une bonne tenue de la viscosité en température. Pour la lubrification, on utilise p. ex. les hydrocarbures synthétiques, les esters, les polyglycols, les huiles fluorées et les huiles à la silicone.
K

KTW

Homologation pour matières plastiques dans le domaine de l'eau potable
L

Lubrifiant basses températures

Un lubrifiant approprié pour l'utilisation en continu à des températures inférieures à -20°C.

Lubrifiant haute température

Les lubrifiants haute température conviennent pour l'utilisation en continu à des températures supérieures à +140°C

Lubrifiants EP

Lubrifiants avec additifs pour pression extrême ("Extreme Pressure"), afin d'augmenter la résistance à la pression et à l'usure.

Lubrification de secours

Est obtenue par les lubrifiants solides en cas de lubrification défectueuse de la part des agents lubrifiants d'une huile ou d'une graisse.

Lubrification hydrodynamique

Les éléments de glissement sont séparés complètement les uns des autres par un film fluide lubrifiant.
M

Métaux lourds

Tous les métaux d'une masse volumique > 5 g/cm3

MoS2

Formule chimique pour le bisulfure de molybdène (minéral molybdénite)

Mox-Active

Le MoX-Active (marque déposée OKS) contenu dans les lubrifiants permet un lissage des surfaces métalliques brutes aux points de lubrification et réalise ainsi un traitement de surface à haute efficacité du point de vue tribologique. Les temps de rodage sont fortement raccourcis, le frottement et l'usure sont sensiblement réduits.
N

NLGI

National Lubricating Grease Institute (USA)

P

Perte par évaporation

Celle-ci joue un rôle important pour les lubrifiants haute température. Selon la norme DIN 58397, on examine celle-ci à des températures élevées pendant un temps défini. La perte par évaporation de l'huile exprimée en % en poids devrait être aussi faible que possible.

Point d'éclair

Pour les liquides inflammables, le point d'éclair est une grandeur de mesure permettant d'estimer le danger d'inflammation. Selon le type de produit et le niveau présumé du point d'éclair, les méthodes les plus courantes de mesure se font à partir d'un récipient fermé (selon DIN 51755) ou d'un récipient ouvert (selon DIN ISO 2592).

Point de congélation

Le point de congélation d'une huile est mesuré selon la norme DIN ISO 3016. Il se situe quelques °C en dessous de la température minimale d'utilisation recommandée.


Point de goutte

Le point de goutte désigne pour une graisse lubrifiante la température à laquelle l'épaississant de la graisse ne peut plus lier l'huile de base et la graisse lubrifiante coule à travers l'ouverture d'un mamelon dans les conditions d'essai de la norme DIN2176.

Procédé SKF-EMCOR

Une méthode de mesure utilisée pour l'évaluation des propriétés de protection contre la corrosion des lubrifiants pour paliers à roulement. Le est consiste à ajouter de l'eau à la graisse et d'étudier, dans des roulements à rouleaux articulé, la corrosion pour une durée de fonctionnement, une vitesse de rotation et des temps de pause définis selon la norme DIN 51802. Si le test visuel des bagues de contrôle ne permet pas de détecter de la corrosion, le degré de corrosion est 0. La note maximale pour une très forte corrosion est 5.
R

Ressuage

Le ressuage est mesuré en % en poids selon DIN 51817, la graisse lubrifiante à tester étant soumise à des conditions de pression et de température.
S

Saponification

Le processus d'épaississement des huiles de base en graisses lubrifiantes par la réaction d'hydroxydes métalliques (Li, Ca, Al, Ba) avec des acides (de préférence des acides gras).

Solvants

Fluides capables de dissoudre d'autres substances sans modifications chimiques

Synergisme

Effet concourant de plusieurs composants dans lequel les caractéristiques propres de chacun non seulement s'additionnent, mais s'amplifient.
T

TA

Température ambiante; définie selon la norme DIN 50014 = +23°C à 50% d'humidité relative

Test 4 billes

L'appareil quatre billes est un dispositif d'essai pour lubrifiants qui sont utilisés pour des pressions de surface élevées dans le domaine de frottement mixte. Selon DIN 51350, l'appareil quatre billes est constitué d'une bille mobile glissant sur trois billes fixes. Lors de l'essai de la charge absorbée maximale par le lubrifiant, une force d'essai agissant sur la bille mobile est augmentée par paliers jusqu'à la soudure des quatre billes suite à la chaleur de frottement. Dans un autre procédé d'essai à quatre billes, on mesure la valeur d'usure d'un lubrifiant dans des conditions d'essai définies (force d'essai, vitesse, durée).

Test de condensation d'eau

Ce test est une des possibilités de déterminer le comportement d'une couche de protection en présence de facteurs corrosifs (DIN 50017 - KTW) ; la méthode de contrôle pour le test s'effectue en chambre climatique avec climat alterné. Le résultat est la durée en heures jusqu'à l'apparition de traces de rouille.


Test de Lubrimètre

Il s'agit d'un dispositif de contrôle permettant de définir le coefficient de frottement, l'usure et la température de fonctionnement des lubrifiants soumis à des sollicitations de charge et à des vitesses de glissement variables dans le temps, ainsi qu'avec des matériaux différents.

Test de press-fit

Ce test renseigne sur le comportement et l'adhérence de lubrifiants solides en présence d'une pression très élevée et d'une faible vitesse de glissement. On mesure le coefficient de frottement μ et on constate s'il y a apparition de broutage. Ces deux résultats jouent un rôle important pour les applications lors de travaux de montage (p. ex. opérations d'emmanchement à force) ou pour les glissières et guidages (p. ex. machines-outils
U

USDA

United States Department of Agriculture (= Ministère de l'agriculture des USA)
V

Valeur DN

La valeur DN ou facteur de rotation est une valeur indicative empirique qui indique jusqu'à quelles vitesses de rotation maximales un lubrifiant peut être utilisé dans un palier à roulement. La valeur DN est basée essentiellement sur le diamètre moyen du palier (D+d)/2, dépend cependant très fortement du type ou de la construction du palier respectif.

VCI

L'inhibiteur de corrosion volatil (Volatile Corrosion Inhibitor) est un additif de protection contre la corrosion avancé et écologique.

VG

Abréviation pour Viscosity Grade, la plage de viscosité de lubrifiants

Vieillissement

Modification chimique de matières sous l'action de la chaleur, de la lumière et de l'oxygène pendant le temps de fonctionnement

Viscosité

La viscosité désigne la propriété qu'ont les liquides d'opposer une résistance à l'écoulement du fait de leur frottement interne. Le facteur principal influençant la viscosité est la température. A température croissante, la viscosité diminue et inversement. La répartition en classes de viscosité se fait selon DIN51519. Plus le nombre est élevé, plus visqueux est le liquide.
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z